A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
EMPLOI
ENSEIGNE
FONDS DE COMMERCE
MASSIF CENTRAL
PRATIQUE
PRODUITS
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Repères

LE CHIFFRE : 53 000 €

C'est la somme réclamée par le fisc au restaurant Le Petit Périchois, situé à La Brosse-Montceaux, pour financer les transports en commun du Grand Paris Express. Le Trésor public se base sur le fait que l'établissement propose à ses clients un parking gratuit d'une superficie de 6 800 m². Un atout qui attire une abondante clientèle de routiers et de VRP. Or, le fisc impose cette contribution aux parkings d'une superficie supérieure à 500 m². Les patrons essaient désespérément de trouver une solution pour éviter cette redevance disproportionnée, d'autant plus discutable que le restaurant est installé en Seine-et-Marne, à quelques mètres du département de l'Yonne (région Bourgogne). En outre, le village où il est implanté ne dispose d'aucun transport en commun.