A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
ENSEIGNE
MASSIF CENTRAL
POLITIQUE
PRATIQUE
PRODUITS
REPRISES
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
SPORT
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Actualités

Best Western poursuit son insolente croissance

Quentin Vandevyver, président de Best Western France, et Olivier Cohn, directeur général.

Le groupe hôtelier annonce une hausse de son chiffre d’affaires de 14 % en 2018, à 2,7 milliards d’euros, dont 112 millions d’euros en France (+ 63 % vs 2017, grâce à 283 unités). Best Western, dont le fonctionnement repose sur un modèle coopératif d’hôteliers indépendants, affichait déjà une très belle santé économique lors de l’exercice 2017, récoltant les fruits de son repositionnement, de la refonte de sa gamme et de la performance de son programme de fidélité. Ce dernier, baptisé Best Western Rewards, est en effet à l’origine de 2,35 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018: un pied de nez aux plates-formes de réservation en ligne, dans la mesure où les trois quarts des clients du programme Rewards réservent en direct. À tel point que Booking. com s’est rapproché du groupe hôtelier pour développer un partenariat qui « a permis de booster le chiffre d’affaires de notre centrale de réservation », explique Olivier Cohn, directeur général France, sans en dévoiler la nature. Le nombre de nuitées est logiquement en progression sur l’exercice 2018, évoluant de 22000000 à près de 25000000. Best Western dispose aujourd’hui d’un réseau de 3618 hôtels dans le monde (dont 268 nouvelles unités en 2018). Son cœur de marché demeure en Amérique du Nord, avec 2108 établissements et « un fort développement de la marque Aiden (l’enseigne lifetstyle de Best Western, qui verra en 2019 sa première implantation dans l’Hexagone, NDLR) », pointe Quentin Vandevyver, président de Best Western France. Ces bons résultats découlent d’un travail de longue haleine engagé il y a une dizaine d’années et assorti d’une montée en gamme: « La mutation est arrivée à son terme. L’intérêt des investisseurs est là, tout comme celui des hôteliers. Ces derniers sont pour la plupart montés en gamme, passant en 4 étoiles et intégrant ainsi Best Western Collection, une marque de notre portefeuille ». Si 2018 faisait figure « d’année record pour le développement du parc », 2019 devrait également être un très bon cru, dans la mesure où Best Western s’apprête à valider l’arrivée dans le réseau de 40 établissements supplémentaires en France, dont 15 sous l’enseigne Sure Hotel (économique). Son dernier fait d’armes consiste en l’intégration du dernier hôtel indépendant de la promenade des Anglais, à Nice, « après plusieurs années de séduction ». Le portefeuille de marques (en France) du groupe hôtelier américain compte désormais 171 Best Western, 79 Best Western Collection, 17 Best Western Premier, 10 Best Western Premier Collection, et 6 Sure Hotel.