A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
EMPLOI
ENSEIGNE
FONDS DE COMMERCE
MASSIF CENTRAL
PRATIQUE
PRODUITS
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Terroir du Massif central

CLOS MALLY : Des œufs responsables au cœur de l'Auvergne

Frédéric Mally, troisième génération du Clos Mally.

Au pied des volcans d'Auvergne, sur la plaine de Limagne, des œufs auvergnats sont triés sur le volet par le Clos Mally.

À Clermont-Ferrand, à deux pas d'Aulnat, se cache l'un des principaux pourvoyeurs d'œufs de la région. Le Clos Mally voit passer pas moins de 29 millions d'œufs par an et dégage un chiffre d'affaires de 4,1 mil lions d'euros. Un chiffre « qui augmente doucement au fil des années » , confie son directeur, Frédéric Mally. L'entreprise indépendante ne date pas d'hier puisqu'elle fête en 2019 ses 50 ans. « La société porte le nom du grand-père. Il avait commencé ici, sur ce même terrain, une activité de maraîcher », avant que l'autoroute A71 ne passe à quelques mètres. « Il faisait des parpaings, aussi ! Certaines usines Michelin ont été construites avec les siens », sourit le petit-fils. Finalement, l'aïeul s'est tourné vers l'élevage de poulets, « mais ça ne marchait pas vraiment, alors il a choisi d'élever des poules pondeuses » . Depuis 1969, sur le lieu-dit Le Clos de Clermont-Ferrand, on trie et on vend des œufs. Ainsi est né le Clos Mally.

Clos Mally a développé différentes gammes d’œufs avec une même ligne directrice: la qualité et le bien-être animal.

Clos Mally a développé différentes gammes d’œufs avec une même ligne directrice: la qualité et le bien-être animal.

Des valeurs écoresponsables

« Du temps de mes grands-parents, on ramassait les œufs dans un seau. La première calibreuse était même installée dans leur salon ! Puis, ils en ont acheté une deuxième avant de construire un centre dédié à cela », raconte Frédéric Mally. Le père, Robert Mally, a pris la relève en 1975 et a continué l'élevage dans les poulaillers hors-sol de l'époque. « On se posait moins de questions. À la sortie de la guerre, il fallait produire avant tout, c'était une philosophie totalement différente », aux antipodes de celle prônée par la nouvelle génération, avec Frédéric Mally, très attaché aux valeurs du développement durable. Avant de reprendre l'entreprise familiale en 2008, l'Auvergnat a élevé des poules pendant vingt ans et connaît donc le métier par cœur. « Je suis né là-dedans, au contact de cet animal. J'aime véritablement cela », assure-t-il.

Si les poules ne sont plus élevées sur place, les œufs, eux, n'ont pas bougé. Le Clos Mally a développé une philosophie totalement différente en tablant sur une proximité avec la nature, un bien-être animal et une conscience écologique. « Pour moi, les poules doivent être en plein air et pas en cages », résume-t-il. Ainsi, l'homme s'est allié à des éleveurs de poules pondeuses en Auvergne, « sérieux et rigoureux » . Sur l'alimentation aussi, le Clos Mally s'engage : « Je me bats pour avoir du soja français et sans OGM. En France, malheureusement, cette matière première provient souvent du Brésil et je ne veux pas cautionner ça. J'encourage une agriculture durable. Les céréales sont locales, ce qui paraît pour moi évident, puisque nous vivons dans la plaine de la Limagne » . Les volailles se nourrissent de blé, de tournesol, de vitamines, d'oligoéléments et de ce qu'elles trou vent dans la nature. Grâce à cette vigilance sanitaire, mais aussi grâce à une étape de triage poussée à son paroxysme, les œufs affichent une meilleure qualité.

Les poules pondeuses sont élevées en plein air, en Auvergne.

Les poules pondeuses sont élevées en plein air, en Auvergne.

Un triage minutieux

Grâce à une machine nommée « eggsinspector », rien n'échappe à l'entreprise. « Quatre caméras permettent d'identifier les défauts de surface. Puis, grâce à des petits pistons qui viennent tapoter l'œuf, on arrive à détecter les microfissures et tout ce qui ne se voit pas à l'œil nu », explique Frédéric Mally. Même les taches de sang dans l'œuf sont observées. « Le but est clairement d'obtenir à la fin un produit optimal », résume-t-il. Et cette quête de qualité fonctionne, puisque les œufs du Clos Mally font partie des leaders sur le marché auvergnat en grandes et moyennes surfaces. La qualité, oui, mais combinée à une volonté de préservation de l'environnement et du maintien du bien-être animal. « Rien ne me fait plus plaisir que des poules qui viennent picorer vos bottes quand on entre dans leur enclos. C'est un témoignage de confiance et de confort animal » , affirme-t-il. Pour que les animaux se sentent en sécurité, le directeur encourage même la plantation d'arbres sur les terrains d'élevage, « pour qu'elles puissent s'abriter quand elles se sentent menacées par un rapace, par exemple. Elles seront alors moins craintives et moins stressées » . Sans compter que la présence de haies et d'arbustes divers et variés contribue aussi au maintien de la biodiversité locale.

Tous les ans en moyenne, un vide sanitaire reste obligatoire afin de nettoyer les bâtiments de fond en comble. « Les poules partent à l'abattoir. Mais pour pallier cela, nous avons mis en place un système d'adoption. On encourage nos clients consommateurs de nos œufs à venir adopter une poule sur les exploitations. Nous avons même un numéro de téléphone dédié 100 % à cela », raconte Frédéric Mally. Toujours dans un souci d'écoresponsabilité, l'entreprise table sur des emballages recyclés et recyclables, que ce soit pour leurs gammes plein air, bio ou fermier. Depuis quelques mois, l'entreprise a lancé un nouveau produit : les œufs plein air de montagne.

« Tous nos éleveurs pour cette production sont situés entre 800 et 1 000 mètres d'altitude », explique le directeur. Cette année encore, d'autres producteurs d'œufs pour raient entrer dans la ronde du Clos Mally, notamment du côté du Cantal et du Puy-de-Dôme. Si la majorité des ventes concernent les grandes et moyennes surfaces, la société auvergnate travaille aussi avec la restauration. Avec un chiffre d'affaires en hausse et des idées pour garantir de meilleures conditions d'élevage aux poules auvergnates, le Clos Mally incarne cet esprit d'entreprise familiale qui évolue avec son temps, toujours en pleine conscience des enjeux environnementaux. La qualité et l'exigence résument l'état d'esprit des lieux.

Clos Mally mise sur des emballages recyclés et recyclables.