A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
EDITO
EMPLOI
ENSEIGNE
FONDS DE COMMERCE
MASSIF CENTRAL
PRATIQUE
PRODUITS
EN BREF
RÉUSSITE
TERROIR
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Réussite

LE BISTROT D’AVRON : Deux hommes pour une médaille

Guillaume Barbatte et Christian Charrade ont reçu le 31 janvier une médaille de la Ville de Paris, décernée par Anne Hidalgo. Dans le Bistrot d’Avron qu’ils gèrent pour le propriétaire, Christian Moisset, les deux hommes ont mis en place une ambiance familiale et misent sur des produits d’origine.
Guillaume Barbatte et Christian Charrade

Le 31 janvier, Christian Charrade, gérant du Bistrot d’Avron, était présent dans le grand salon de l’Hôtel de Ville. Il faisait partie des 104 patrons de bistrot parisien auxquels on a remis ce jour-là la médaille de la Ville de Paris des mains de la maire, Anne Hidalgo. Ce témoignage de reconnaissance est allé droit au cœur de ce natif de Saint-Flour, gérant libre depuis quelques mois du Bistrot d’Avron, mais qui a déjà consacré une trentaine d’années de sa vie à cette carrière. Son bonheur aurait pu être complet si son associé, Guillaume Barbatte, avait pu être à ses côtés. Mais le métier est exigeant, et ce dernier était contraint de rester derrière le comptoir de l’entreprise. Les deux associés mettent en effet un point d’honneur à être présents en permanence dans l’établissement ouvert sept jours sur sept, midi et soir (sauf le dimanche soir). La prise en main par ces deux hommes de ce bistrot du 20e arrondissement, propriété du Cantalien Christian Moisset, constitue un vrai tournant dans une carrière riche en expériences. Christian Charrade, 49 ans, est venu à Paris en 1992. Quelques années plus tard, ressentant le mal du pays, il est retourné à Saint-Flour pour y ouvrir une crêperie. Comme le succès n’était pas au rendez-vous, la trentaine passée, il est revenu dans la capitale pour devenir responsable du rallye Perret, rue Daguerre, au service de Bernard Péret, créateur de la Bouteille d’or. Il a passé près de dix ans dans cette institution du bistrot parisien, créée en 1910. Il a ensuite rejoint une autre grande adresse parisienne, l’Ambassade d’Auvergne où il a rencontré son associé, Guillaume Barbatte. Les deux hommes ont sympathisé. Ils ont en commun un amour de leur métier, un engagement au service du client et une volonté de proposer des produits authentiques avec générosité.

"Durant deux ans, nous avons pu créer une clientèle »

Rencontre à l’Ambassade d’Auvergne


Guillaume Barbatte, originaire d’Évreux, est âgé de 40 ans. Passé par l’école hôtelière de Chartres, il a commencé dans la restauration à Paris à 18 ans. Il est notamment passé chez Batifol et Sud-Ouest et Cie. Il a travaillé plusieurs années avec Christian Charrade, à l’Ambassade d’Auvergne, chez Françoise Petrucci. Dans l’établissement de la rue du Grenier-Saint-Lazare, les deux hommes ont eu l’occasion de mettre à l’épreuve leur complémentarité professionnelle, et ont décidé de poursuivre leur route ensemble. Ce chemin les a menés durant plusieurs années au Café du Trocadéro où ils occupaient des postes de maître d’hôtel. Ils ont mis à profit ces années pour amasser un petit pécule avec déjà en arrière-pensée l’envie d’entreprendre. Le déclic s’est produit lors d’une rencontre avec Christian Moisset. « Nous sommes amis avec de nombreux Aveyronnais, comme les cousins Roucous ou Nicole et Thierry Fleury, explique Christian Charrade. Un jour, nous sommes allés avec ces derniers chez Mélac et ils nous ont fait rencontrer Christian Moisset, cantalien comme moi et propriétaire du comptoir Voltaire. Nous avons sympathisé.

Bistrot d’Avron
17, rue d’Avron 75020 Paris
Tél. : 01 40 09 81 58

Un plateau de fromage qui impose le respect.