A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
EDITO
EMPLOI
ENSEIGNE
FONDS DE COMMERCE
MASSIF CENTRAL
PRATIQUE
PRODUITS
EN BREF
RÉUSSITE
TERROIR
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

A la Une

FORMATION : La Fondation Garance soutient l'apprentissage

Les sept gagnants de la bourse dans le secteur alimentaire.

Pour la quatrième année consécutive, la Fondation Garance remettait, le 22 mai dernier, ses bourses d'excellence afin de récompenser le travail d'apprentis méritants.

Pour cette soirée placée sous le signe de la transmission des savoir-faire, la fondation Garance avait choisi l’écrin idéal : le musée des Arts et métiers à Paris. Créé à la fin du XVIIIe siècle, le lieu garde en effet toute son aura concernant la sauvegarde du patrimoine scientifique et artisanal. En témoignent les jeunes lauréats qui, émerveillés, déambulaient à travers les immenses salles du musée où les inventions majeures des siècles derniers se côtoient. Ces lauréats étaient d’ailleurs au nombre de 23 cette année (sur 80 candidatures), répartis dans les catégories suivantes : bâtiment, service, production/fabrication et alimentaire. On rappelle que la Fondation Garance (organisme imaginé par les assureurs du même nom) a lancé ses bourses d’excellence en 2016 dans le but de récompenser « des apprentis méritants et motivés du secteur de l’artisanat ». « Au départ, Garance, c’est un regroupement d’indépendants qui voulaient assurer la retraite des artisans, précise Serge Crouin, président de comité exécutif. Les bourses ne sont que le prolongement logique de cet engagement.» Également présent, Alexis Govciyan, directeur de l’Institut supérieur des métiers, en a profité pour souligner la place prépondérante de l’artisanat en France : « Un tiers des entreprises sont représentées par des métiers de l’artisanat. Ce même rapport s’applique aux 145 000 apprentis du territoire. « Quant aux sept heureux élus de la section alimentaire, ils étaient particulièrement gâtés, puisque Régis Marcon faisait partie des invités d’honneur.

Bienveillant et plein de sagesse, le chef a rappelé à son auditoire les valeurs de ces corps de métier : « Un prix, c’est du bonheur, mais aussi un engagement. Et dans cet engagement, on retrouve la transmission qui, selon moi, est la plus belle valeur de l’artisanat. Lorsque j’étais jeune, c’est un formateur qui m’a transmis sa passion, alors que je n’étais pas destiné à la cuisine. Et cette passion se cultive en la transmettant à son tour. Plus tard ça sera à vous de vous ouvrir aux autres.

Bourse Garance

Régis Marcon entouré d’anciens lauréats venus partager leur expérience.