A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
EMPLOI
ENSEIGNE
FONDS DE COMMERCE
MASSIF CENTRAL
PRATIQUE
PRODUITS
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Massif central

HATYPIC DESIGN : La lave émaillée coule dans le décor

Hélène Combronde dans son atelier
Elle fait partie des dignes représentants du patrimoine auvergnat. La lave émaillée ne se contente pas de se décliner sur des panneaux ou sur des plaques commémoratives, elle peut s’inviter sur les tables et sur le zinc des cafés, hôtels- restaurants. Exemple avec Hatypic Design et sa créatrice, Hélène Combronde, installée en Auvergne.

Et si la lave émaillée devenait une matière de choix pour donner un supplément d’âme aux établissements parisiens? On peut désormais trouver un bout de volcan d’Auvergne au cœur d’un palace parisien. Grâce à Hatypic Design, la lave émaillée de Volvic s’est invitée sur les tables d’une des cours intérieures du Crillon. La pierre s’inscrit dans la tendance actuelle du retour aux matières brutes. « Ici, avec le décorateur, nous avons misé sur des tables sobres, rondes, grises avec un liseré argenté », partage la créatrice. La belle histoire qui unit Paris à la lave émaillée ne date pas d’hier. « On la trouve sur certaines anciennes sorties de métro, sur quelques vieilles plaques de rue, et même sur le bâtiment de La Samaritaine », explique Hélène Combronde, créatrice d’Hatypic Design. L’artiste a ouvert son atelier en 2011 à Vic-le-Comte et a choisi de travailler la lave émaillée. « C’est une belle matière, un matériau noble. J’aime son côté intemporel et elle a l’avantage de pouvoir être utilisée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur dans les jardins », dit-elle. Des tables, des consoles, des aménagements de terrasse, des pas japonais et même du carrelage, la lave émaillée peut se mêler aux mobiliers avec beaucoup de créativité. « Ce qui m’intéresse, c’est de travailler sur des projets personnalisés », insiste Hélène Combronde. Dans cette optique, l’artiste a déjà refait l’habillage du bar d’Astair, une brasserie située dans le passage des Panoramas à Paris, fraîchement renouvelée dans un esprit chic mêlant Belle Époque et contemporain. « L’intérêt avec la lave émaillée, c’est que l’on peut faire des choses très techniques et proposer du sur-mesure », explique-t-elle. Le sang figé des volcans peut se décliner sans limites, à travers les couleurs, « et surtout avec beaucoup de modernité ». Tel est le parti pris d’Hatypic Design.

Sur internet
www.hatypic-design.fr

Les tables de lave émaillée de la brasserie Astair, à Paris

Émaillage de la lave

Meubles en lave émaillée dans le palace parisien Le Crillon