A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
ENSEIGNE
MASSIF CENTRAL
POLITIQUE
PRATIQUE
PRODUITS
REPRISES
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
SPORT
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Repères

EN BAISSE : La viande d’origine polonaise

La viande d’origine polonaise risque d’être difficile à vendre dans les mois qui viennent, après la découverte d’un scandale qui a démontré que 2,7 tonnes de viande avariée en provenance d’un abattoir de la région d’Ostrów Mazowiecka, dans le nord-est de la Pologne, avaient été exportées vers 13 pays de l’Union européenne. La France en a reçu une belle part (795 kg) qui a été répartie entre neuf entreprises. Près de 650 kg ont été rapidement retrouvés et détruits, mais un lot de 145 kg qui a transité chez un grossiste a été écoulé dans des boucheries et des restaurants de l’Île-de-France, du Loiret et de l’Ille-et-Vilaine. Une partie de ces 145 kg a donc été vendue dans le commerce de détail. Des affichettes ont dû être déposées dans les points de vente pour alerter les consommateurs. Cette affaire a été découverte par un cameraman qui a filmé des animaux malades qui entraient dans l’abattoir concerné. Selon les autorités polonaises, l’abattoir aurait procédé à l’insu des services vétérinaires locaux. Pour minimiser la portée de l’affaire, elles assurent par ailleurs que les résultats des expertises menées sur cette viande montraient qu’elle ne présentait aucun danger pour la santé des consommateurs.