A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
ENSEIGNE
MASSIF CENTRAL
POLITIQUE
PRATIQUE
PRODUITS
REPRISES
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
SPORT
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Enseigne

PMS PAD : L’application mobile qui simplifie la démarche HACCP

Ancien restaurateur devenu spécialiste des logiciels de gestion, Bruno Malroux a lancé il y a quelques mois PMS Pad, une application capable de suivre et organiser le fameux système HACCP.

Bruno Malroux entendait obtenir une gérance après plusieurs années comme directeur de bar, quand il a effectué un stage HACCP dispensé par Pôle emploi. Commun dans l’univers du CHR, le HACCP est une méthode de maîtrise de la sécurité alimentaire importée des États-Unis. Son application est obligatoire en France pour garantir une bonne hygiène dans les restaurants et pour s’assurer de la traçabilité des produits ou de leurs dates de  péremption. Ne pouvant réaliser son rêve, Bruno Malroux s’est finalement lancé dans l’informatique. « C’est le souvenir de ce stage et mes compétences en informatique qui m’ont poussé à créer PMS Pad », explique-t-il. L’application permet de se simplifier le quotidien en matière de gestion des normes d’hygiène, à l’instar d’ePack Hygiène (CHR Numérique), un dispositif similaire mis sur le marché par un autre ancien restaurateur, Yves Rallon, en 2014. « J’ai créé mon application à l’aveugle, sans m’inspirer de la concurrence. J’estime d’ailleurs l’avoir dépassée », sourit Bruno Malroux. Ce dernier se targue en effet d’améliorer son dispositif « en permanence » avec l’intégration, par exemple, de recettes réalisables en fonction du stock de produits disponibles dans un établissement. PMS Pad, qui évolue sur tablettes numériques via Android, affiche en temps réel la DLC des denrées et facilite ainsi la gestion des stocks.


Boîte noire

Outre l’archivage des données classiques (DLC, traçabilité, allergènes, etc.) commun à ses concurrents, PMS Pad fait office de véritable boîte noire. « L’application est capable de stocker les données des années durant. Le chef peut savoir ce qu’il a sorti il y a huit ans », poursuit-il. En revanche, la tablette n’est capable de conserver ces informations que sur une durée de deux ans maximum. Mais, passé ce délai, l’utilisateur a la possibilité de les stocker ailleurs. Le but premier de l’application, qui est d’identifier et de consigner les problèmes, fluidifie ainsi grandement les échanges : la présence d’un carton encombrant, d’un miroir brisé ou d’un ventilateur défectueux peut être consignée par n’importe quel membre du personnel. L’information remonte ensuite au manager. Une déclinaison évoluant sur PC permet par la suite de rapatrier les données de son choix, d’établir des historiques de chambre froide, etc. « J’ai également introduit un aspect préventif pour le matériel. Par exemple, je préconise un contrôle des chambres froides tous les six mois. L’application enregistre cela dans ses paramètres et émet une planification des nettoyages ou des visites d’entretien », décrypte l’informaticien. Il n’y a pas d’abonnement mensuel : l’utilisateur est propriétaire de la tablette (Acer) et du logiciel pour 1380 euros. Une imprimante et une douchette sont livrées avec le dispositif. « Les mises à jour sont régulières et gratuites », prévient Bruno Malroux. Ce dernier compte aujourd’hui une soixantaine de clients et sa solution fait chaque mois de nouveaux émules.

Le tableau de bord