A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
ENSEIGNE
MASSIF CENTRAL
POLITIQUE
PRATIQUE
PRODUITS
REPRISES
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
SPORT
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Massif central

CANTAL SHOP : Le 15 fièrement en avant

Son logo est devenu un must have pour les Cantaliens.

Le Cantal s'affiche partout. Et c'est un peu grâce à eux.

Cantal Shop, c'est l'histoire de deux entrepreneurs passionnés.

Nancy et Pierre Cambriel ont racheté la marque en 2015, mais le fameux 15, floqué un peu partout, lui, a démarré en 2009. « Au début, c'était juste un logo », raconte l'actuel propriétaire. Tout Cantalien qui se respecte se rappelle de l'ampleur du phénomène. À l'épo que, les plaques d'immatriculation voient disparaître le 15 et un simple autocollant 15 avec sa tête de vache Salers va prendre une ampleur folle.

« Dès le départ, ça a cartonné. C'était un moyen d'affirmer son identité cantalienne. » L'image fonctionne tellement bien que les créateurs aurillacois décident d'ouvrir une boutique au cœur d'Aurillac, proposant également des vêtements affichant le numéro du département, à deux pas du parking des Graviers, dans le centre historique. Mais la marque n'était qu'aux balbutiements de sa notoriété et de son développement.

Parisien d'origine auvergnate, de Riom-ès-Montagnes, Pierre Cambriel est arrivé en 2003 dans le Cantal pour lancer un magasin de bricolage. D'abord à Mauriac, puis à Saint-Flour, Bricomarché a fait sa place dans la région. Depuis trois ans, aux côtés de sa femme Nancy, l'homme a souhaité miser sur l'identité cantalienne en rachetant Cantal Shop et ce fameux 15 qui s'affiche fièrement, aussi bien sur un polo que sur une voiture.

Arrivé aux commandes, le premier réflexe a été clair : « Développer les gammes. On est passé de 50 à 500 produits. Tout ce qui est textile évidemment, mais aussi des accessoires pour la maison, des mugs, des plateaux en bois, des goodies, de la maroquinerie… Le concept est déclinable à l'infini », confie Pierre Cambriel. L'entreprise est allée jusqu'à quadrupler le chiffre d'affaires en un an et demi. « Nous avons ouvert une boutique à Mauriac, qui sert également d'entrepôt grâce à ses 240 m², et avons multiplié le nombre de revendeurs dans le département, passant de 25 à 80. »

Un atelier de production pour le textile à Aurillac

Au-delà de la vaisselle, des vêtements et autres objets, Cantal Shop a développé une gamme alimentaire pour mettre les saveurs du département au cœur de son offre. Une vingtaine de produits référencés a été pensée pour représenter fièrement la gastronomie et les richesses gustatives locales. À l'image des incontournables carrés de salers, des confitures fabriquées à Anglards-de-Saint-Flour par l'entreprise Dom'saveurs, reconnue pour sa créativité et la qualité des matières premières utilisées. Myrtilles sauvages, fleur de sureau, lentilles de Saint-Flour, seuls les produits représentant la nature cantalienne ont été sélectionnés pour être vendus chez Cantal Shop. Sans oublier les terrines élaborées par un éleveur de porcs, le Gaec du Meynial, à Anglards-de-Salers.

Mais Cantal Shop se différencie clairement de toutes les marques régionales qui arborent l'identité d'un département sur une chose essentielle : 99 % de la production des textiles est brodée à Aurillac grâce à l'atelier Toucan, racheté le 1er septembre dernier. Un véritable

atelier de production qui permet de gérer de A à Z l'élaboration des vêtements, qui affiche trente-sept ans d'expérience en la matière grâce aux anciens patrons toujours en place. « C'est une véritable force car nous faisons preuve d'une grande réactivité », assure Pierre Cambriel.

Parmi les clients de l'atelier, on compte notamment les parapluies Piganiol pour la sérigraphie et la broderie. Pour continuer à développer Cantal Shop, Nancy et Pierre Cambriel ont misé sur un état d'esprit simple : « S'entourer de Cantalous.

Tout ce qu'on fait et ce qu'on veut faire en priorité se trouve dans le Cantal et s'adresse aux Cantaliens. L'atelier deproduction à Aurillac a tout son sens dans cette politique-là », affirme le patron. Cependant, il ne faut pas oublier qu'une partie du Cantal se trouve également à Paris… Aussi, la marque a déjà pignon sur rue grâce à une collaboration inédite avec deux restaurateurs, propriétaires de la brasserie Cantal 15, au pied de la tour Montparnasse. Le logo de Cantal Shop ne pouvait rêver d'un meilleur emplacement pour se faire connaître.

Équiper les brasseries avec les vêtements imprimés dans le Cantal

Pour continuer son développement à Paris, Pierre Cambriel rêve de voir un jour ses produits gourmands vendus à la Grande Épicerie de Paris. Mais c'est aussi et surtout en comptant sur sa production de l'atelier Toucan qu'il aimerait toucher le cœur des Auvergnats de Paris. « Nous proposons déjà au niveau local de décliner des vêtements avec ou sans le logo Cantal 15, pour des équipes sportives, des associations ou des entreprises. Nous souhaiterions proposer aux brasseries, aux cafés et aux restaurants de les équiper avec nos produits. C'est une manière de revendiquer ses origines, avec une signature cantalienne, et un produit fabriqué dans le Cantal. Et pas ailleurs », résume Pierre Cambriel. Des cuisiniers aux serveurs, Cantal Shop pourrait habiller ceux qui font perdurer l'esprit des Auvergnats de Paris. Des projets, le couple n'en manque pas pour Cantal Shop. « On en a tous les six mois. On aimerait beaucoup développer d'autres marques et d'autres concepts autour de la marque », lance Pierre Cambriel.

Pour nourrir cette fierté d'être auvergnat, d'être cantalien, et de continuer à l'afficher. Que ce soit sur un simple autocollant ou au dos d'une chemise, le chiffre 15 incarne tout un pays.