A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
ENSEIGNE
MASSIF CENTRAL
POLITIQUE
PRATIQUE
PRODUITS
REPRISES
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
SPORT
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Terroir du Massif central

Le poulet du Bourbonnais en marche vers l’AOP

Le poulet de Bresse pourrait bientôt perdre son statut de seule volaille AOP d'Europe.

Président du Syvofa, syndicat des volailles d'Auvergne, Marc Saulnier a annoncé qu'il nourrissait l'objectif de porter le poulet du Bourbonnais à ce niveau dès 2020. Ce bond dans les appellations devrait contraindre les éleveurs à densifier leur cahier des charges, élever leur volaille sur plancher et se doter de petits poulaillers de 67 m².

Rappelons que les volailles d'Auvergne, dont fait partie le poulet du Bourbonnais, bénéficient déjà d'un label Rouge et d'une IGP. Les volailles sont élevées en plein air avec une surface minimum de 2 m² par poulet.

Les poulaillers ne doivent pas excéder 400 m² avec une densité de 11 poulets par mètre carré. Le syndicat représente 300 éleveurs et 1 000 salariés qui produisent 8 millions de volailles par an.