A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
ENSEIGNE
MASSIF CENTRAL
POLITIQUE
PRATIQUE
PRODUITS
REPRISES
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
SPORT
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

A la Une

ÉDITO : Lundi c'est raviolis, mais aux légumes !

Ce début du mois de janvier est marqué par le défilé d'un cortège de fâcheux. Il y a d'abord ces pseudoscientifiques russes qui viennent semer le doute sur la longévité de Jeanne Calment. Voilà que notre limite d'espérance de vie absolue devient incertaine ! Ensuite, une nouvelle lubie britannique, January Dry, débarque en France et nous engage à refuser toute consommation d'alcool durant un mois. Non content d'avoir exporté le Binge Drinking et affirmé leur volonté de Brexit, nos amis anglais s'efforcent de nous culpabiliser avec cette nouvelle campagne hygiéniste. C'est ce qui s'appelle pousser le tunnel sous la Manche un peu loin… Pour finir, il y a cet appel de 500 personnalités pour un lundi vert. Ils nous proposent le lundi de remplacer la viande mais aussi le poisson par un aliment végétal. Parmi les signataires, Allain Bougrain-Dubourg, Juliette Binoche ou Isabelle Adjani. Autant de personnes qui ont affirmé leurs compétences pour prendre en main le contenu de nos assiettes. Ils ne nous proposent rien de moins que de sauver la planète moyennant un jour de jeûne hebdomadaire. Qu'on se le dise : lundi c'est raviolis, mais aux légumes ! Ces protecteurs de la protéine animale sont-ils au courant qu'en France 8,8 millions de personnes qui vivent sous le seuil de la pauvreté vont plus loin que le simple lundi vert ? Beaucoup pratiquent la semaine verte, certains le mois vert et une partie parvient même à accomplir l'année verte. Pour peu qu'on soit réceptif à toutes ces campagnes bien pensantes, ce début d'année ne s'annonce pas des plus gais. Mais pas d'inquiétude, l'entrecôte peut rester en bonne place sur les cartes des restaurants. Par les temps qui courent, ces prêches politiquement corrects n'ont qu'un impact limité et provoquent même parfois des excès contraires.