A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
ENSEIGNE
MASSIF CENTRAL
POLITIQUE
PRATIQUE
PRODUITS
REPRISES
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
SPORT
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Massif central

Salon des vins volcaniques : une première

Pierre Desprat, entouré de ses amis vignerons
Vinora, le premier salon international des vins volcaniques, se tiendra en 2020 à Clermont-Ferrand. Un projet porté par la filière viticole auvergnate, mêlant coopérateurs, vignerons indépendants et négociants. Avec un objectif : faire de Clermont la capitale mondiale des vins volcaniques.

Dans son élan pour valoriser les vins d’Auvergne, Pierre Desprat ne s’arrête plus. En vrai passionné de son terroir, l’homme à la tête de la cave Saint-Verny a annoncé, le 1er février, la création du tout premier salon international des vins volcaniques, baptisé Vinora. Un tout nouveau rendez-vous qui se tiendra au sein du prochain Vinidôme à Clermont-Ferrand, en 2020. Autour de lui, les acteurs de la filière viticole étaient réunis, et nombre de vignerons indépendants de la région participent eux aussi activement pour le démarrage de ce nouveau projet d’envergure. Dans ce cadre, Pierre Desprat a aussi annoncé le lancement de l’association Vinora 2020, qui a pour but de promouvoir les vins de la région volcanique et d’organiser ce fameux salon qui se veut d’ampleur internationale. « Dans cette optique, tous les passionnés et ceux qui le veulent peuvent nous rejoindre », a souligné Pierre Desprat. Vinora compte déjà le soutien de Limagrain, du Crédit agricole Centre France et de la Marque Auvergne.

« Un vignoble moderne, jeune et plein d’ambition »

« Faire de Clermont-Ferrand la capitale mondiale des vins volcaniques. Tout simplement », résume Pierre Desprat. Voilà l'ambition du projet. À ses côtés, Benoît Montel, président de la fédération viticole du Puy-de-Dôme, Pierre Goigoux, Pierre Deshors et Jean-Baptiste Deroche, vignerons auvergnats, participent activement à cette démarche collective. «Nous sommes partis d’un constat simple : le vignoble a longtemps souffert d’un déficit d’image et de notoriété. Il y a quinze ans, on communiquait sur le fait qu’on était un vieux vignoble, qui avait brillé sur la table du roi de France. Mais ce discours n’a pas eu la portée attendue. L’heure est arrivée pour nous de s’affranchir de tout cela, en se positionnant tels que nous sommes : un vignoble moderne, jeune et plein d’ambition. Les côtes-d’auvergne res- semblent aux Côtes d’Auvergne », a insisté le patron de la maison Desprat. Pour assumer son identité à part entière, volcanique et singulière, le vignoble éclairé par ce salon international s’appuie sur l’éclairage récent donné par l’inscription de la chaîne des Puys au patrimoine mondial de l’Unesco. Sans oublier la volonté de « redonner cette fierté aux Auvergnats de déguster des vins auvergnats, des vins volcaniques ». Durant ce salon, qui se déroulera au cœur de Vinidôme à la Grande Halle d’Auvergne, des vignerons étrangers issus des terroirs volcaniques d’Italie, de Grèce, des Canaries et des États-Unis devraient être accueillis. Un bar à vins volcaniques mêlant ambiance cabaret et lieu de dégustation sera ouvert au grand public. Les terrasses clermontoises se mettront dans l’ambiance volcanique en proposant des vins de ces terroirs de feu à leurs cartes.