A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
EDITO
EMPLOI
ENSEIGNE
FONDS DE COMMERCE
MASSIF CENTRAL
PRATIQUE
PRODUITS
REPÈRES
RÉUSSITE
TERROIR
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Actualités

LIGUE AUVERGNATE ET DU MASSIF CENTRAL : Un 13e Prix Arverne féminin et distingué

Vanessa Bamberger et Marie de Palet, respectivement lauréates du Prix Arverne et du Prix du jury, ont reçu leur récompense littéraire le 4 avril, dans les locaux de la Bred.

C’est en effet au féminin et avec panache que se conjugua la remise officielle du 13e Prix Arverne, jeudi 4 avril 2019, à 19h, dans les salons de la Bred, en compagnie d’une centaine de compatriotes auvergnats à Paris, qui furent accueillis par les deux lauréates de cette édition spéciale 2019, dédicaçant avec grand succès, leurs romans. Anne Konter, représentante de la Bred, partenaire offi- ciel de ce prix, souhaita à tous la bienvenue. La directrice régionale Val-de-Marne évoqua les objectifs de la banque, très impliquée, notamment dans l’éducation et la culture, et s’est réjouie de la notoriété croissante du Prix Arverne. Isabelle Cazals, présidente de la Ligue auvergnate et du Massif central, sensible au grand nombre de participants à « ce bel événement littéraire », remercia chacun pour le soutien ainsi accordé au Prix Arverne et à la Ligue auvergnate, un an après sa prise de fonction, en avril 2018.

Elle salua Raymond Trébuchon, fondateur du Prix Arverne au sein de la Ligue auvergnate en 2007, alors qu’il en était son président, et réitéra, avec conviction, les principaux axes de son projet, présentant en détail la Ligue auvergnate et ses diverses composantes, dont le comité exécutif et, en particulier, Michel Bessières, responsable, depuis juin dernier, du  Prix Arverne auprès de la ligue, en charge du développement, de l’organisation et de la promotion de ce prix. Isabelle Cazals cita également les présidents de fédérations présents, pour la Lozère, le Cantal, l’Aveyron, l’Auvergne en Île-de-France, ainsi que Jean Mathieu, président d’honneur de la Ligue auvergnate. Lors de la remise des deux livres promus par Muriel Aublet-Cuvelier, qui était cette année la gracieuse pastourelle de la Ligue auvergnate et du Puy-de-Dôme, à  Mme Konter, la présidente de la Ligue adressa ses vifs remerciements à la représentante de la Bred pour son investissement et son généreux accueil.

Elle n’oublia pas les 11 membres du jury du Prix Arverne, qui participent au rayonnement culturel de la Ligue auvergnate, dont le président du jury, également président d’honneur de la Ligue auvergnate, Raymond Trébuchon qui, « durant trente ans, a donné à la ligue une aura importante ». Isabelle Cazals eut également une mention spéciale, à cette occasion, pour la filiale culturelle de la ligue, la Veillée d’Auvergne, que le président Roger Vidal a portée très haut, prouvant ainsi que la culture suscite un engouement qui ne cesse de grandir. La présidente de la ligue annonça que, selon le souhait de Raymond Trébuchon de passer la main, c’est à Josyane Delmas-Bouchard, également, en charge de la dimension « histoire, culture et identité » au sein du comité exécutif, qu’est transmise la présidence du jury du Prix Arverne. En offrant un présent à Raymond Trébuchon pour le remercier « d’avoir imaginé cette dimension littéraire à la ligue et présidé avec brio et aptitude poétique et littéraire le jury du Prix Arverne, pendant toutes ces années », Isabelle Cazals acheva son discours sous les acclamations. En bon orateur, Raymond Trébuchon rappela les différentes dimensions culturelles de la Ligue auvergnate, à partir du centenaire de la ligue en 1986, avec l’organisation d’un salon littéraire jusqu’aux divers ouvrages écrits sur le mouvement associatif auvergnat. Il tint à nommer les membres du jury du Prix Arverne « compétent et indépendant depuis treize ans », et les nombreuses personnalités donnant par leur présence, « des lettres de noblesse » au prix. Honneur aux femmes, donc, pour cette 13e édition du Prix Arverne, puisque deux écrivaines furent récompensées.

Avec satisfaction, Raymond Trébuchon traça le portrait Vanessa Bamberger, Prix Arverne 2019, choisie pour son magnifique roman: Alto Braco, aux éditions Liana Levi, dédié à l’Aubrac et à son  village de Lacalm, dont elle est originaire par sa grand-mère. Aveyronnaise, journaliste, Vanessa Bamberger a publié 4 ouvrages et a su traduire dans Alto Braco son amour profond pour ses racines et l’Aubrac, si bien décrit et magnifié. La récipiendaire reçut sous des applaudissements nourris un chèque de 1000 € pour son prix. Vanessa Bamberger exprima toute sa gratitude souriante pour cette distinction qui l’honorait et proclama avec émotion son attachement à sa terre ancestrale. Exceptionnellement cette année et pour la deuxième fois seulement de son histoire, le jury du Prix Arverne a attribué à Marie de Palet, qui concourait pour son roman Le Pré d’Anna, aux éditions De Borée, le Grand prix d’honneur du jury pour l’ensemble de son œuvre. Très populaire, Marie de Palet use d’une belle plume pour conter des histoires du terroir lozérien, toujours plébiscitées par un lectorat très fidèle. Elle fut très applaudie par l’assistance, tandis qu’elle recevait également un chèque de 1000 € pour ce prix d’honneur. Marie de Palet remercia le jury du Prix Arverne par une allocution poétique et littéraire dans laquelle elle transmit sa connaissance intime du monde paysan et son affection pour sa belle région du Valdonnez. Un cocktail raffiné permit à chacun d’échanger autour du Prix Arverne et de recevoir, en cadeau, par la ligue, un élégant marque-page listant les divers temps forts de la confédération en 2019, comme cette cérémonie réussie, témoignant de l’engagement culturel de la Ligue auvergnate et du Massif central.

Les deux lauréates, Vanessa Bamberger et Marie de Palet.

Autour du créateur du prix, Raymond Trébuchon: Roger Vidal, Vanessa Bamberger, Muriel Aublet- Cuvelier, Michel Bessières, Bernard Lhéritier, Isabelle Cazals, Marie de Palet et Josyane Delmas-Bouchard.