A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
ENSEIGNE
MASSIF CENTRAL
POLITIQUE
PRATIQUE
PRODUITS
REPRISES
EN BREF
RÉUSSITE
SERVICES
SPORT
STRATÉGIES
TERROIR DU MASSIF CENTRAL
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Repères

EN BAISSE : Un cartel du jambon / Le Forum

Un cartel du jambon présumé est dans le collimateur de la justice, selon des informations révélées par le quotidien Le Monde . L'Autorité de la concurrence, qui enquête sur un possible vaste cartel entre industriels de la charcuterie, a admis à nos confrères du Figaro qu'une « affaire est en cours » dans ce secteur. En octobre 2012, « une entreprise des secteurs de l'approvisionnement en jambon et de la fourniture des produits de charcuterie » reconnaissant participer à un cartel a déposé une demande de clémence auprès de l'Autorité de la concurrence, selon un document de la cour d'appel de Paris. Cette procédure légale permet, sous réserve de remplir certaines conditions, de recevoir la garantie d'une immunité totale d'amende en échange de sa coopération et de la transmission d'informations sur le cartel auquel elle participait. Les industriels impliqués se seraient entendus pour faire baisser les prix du jambon auprès des abatteurs puis, de l'autre côté de la barrière, d'autres manœuvres ont permis de faire monter les prix « pratiqués à l'égard de leurs clients de la grande distribution » . Les sociétés gagnaient donc sur les deux tableaux. Quatorze entreprises auraient participé à cette entente, dont Fleury Michon, Nestlé ou Salaisons celtiques. Le verdict de l'Autorité de la concurrence sera rendu dans le courant de l'année prochaine.

Le Forum aurait fermé ses portes. Cet établissement historique, l'un des premiers bars à cocktail de Paris, avait quitté son écrin originel du quartier de la Madeleine en 2015 pour s'établir au 29 de la rue du Louvre (Paris 2e) l'année suivante. Le Forum y avait posé ses précieux flacons, attendus par les habitués et les férus de cocktails élaborés. Ce nouvel emplacement aurait eu raison de cet établissement mythique. À tel point qu'il aurait été placé en liquidation judiciaire. Josiane Biollato, l'épouse du petit-fils du fondateur, aurait fait appel à Thomas Brochut, conseiller en communication et publicité, pour faire renaître le phénix de ses cendres. Aucune information n'a fuité sur les nouveaux projets de la famille Biollato en faveur du Forum. « Cette affaire était particulièrement complexe. L'emplacement de la rue du Louvre n'était pas le bon. Il n'existait pas dans notre ADN. Nous devons retourner à nos premières amours », a déclaré Josiane Biollato au site d'informations Quotidien libre.