A LA UNE
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS LÉGALES
AMICALISME
CRÉATIONS
EMPLOI
ENSEIGNE
FONDS DE COMMERCE
MASSIF CENTRAL
PRATIQUE
PRODUITS
EN BREF
RÉUSSITE
TERROIR
Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

A la Une

ÉDITO : Un peu de visibilité, s’il vous plaît

Toute la rédaction de l’Auvergnat de Paris se joint à moi pour souhaiter une excellente année à nos lecteurs. Il est toujours souhaitable de considérer l’avenir avec une dose d’optimisme raisonnable. D’abord, cela constitue une motivation humaine essentielle. Ensuite, la méthode Coué, près de cent ans après la mort du célèbre psychologue troyen, fait toujours ses preuves. Encore sous le coup d’une fin d’année agitée, les augures concernant 2019 sont plus que jamais incertains. Le contexte économique plutôt positif, la croissance touristique, constituent des raisons d’espérer, mais encore faut-il pouvoir en profiter. De nouvelles tensions sociales exacerbées pourraient avoir des conséquences néfastes et surtout durables sur l’activité des entreprises. Il faut notamment espérer pour que la concrétisation à la fin du mois du prélèvement à la source ne génère pas de nouvelles frustrations. Mais surtout, les entrepreneurs ont besoin de règles du jeu fiscales et législatives claires. À l’issue de chaque scrutin présidentiel, ils espèrent enfin bénéficier de repères tangibles pour se fixer des objectifs, investir. Mais, très vite, la confusion s’installe et le manque de visibilité demeure. S’il ne faut formuler qu’un vœu en 2019 ce serait d’obtenir davantage de visibilité.